Témoignage d’Espagne – Maxime

Dans quel pays et quand es-tu parti ?

« En Espagne en 2008/2009. D’abord pour le premier semestre puis j’ai prolongé mon séjour étant donné que le semestre de M1 reprend trop tôt à Tours. »

Dans quel cadre es-tu parti ? (Erasmus, année de césure…)

« Erasmus »

Quel était ton niveau de langue avant de partir ? Et au retour ?

« Je ne parlais pas du tout espagnol car je n’en avais jamais fait ! Mais des cours payants intensifs sont proposés à des tarifs avantageux pour les Eramsus. »

Sur place, où étais-tu logé ?

« Je n’avais pas de logement quand je suis arrivé j’ai donc dormi dans une auberge pour une nuit ! Mais la fac s’était chargée de me trouver un appartement car j’en avais fait la demande lors de mon inscription. Cela a donc été plutôt facile. »

Quel était ton budget pour l’hébergement ? As-tu bénéficié d’aides financières ? 

« Le budget pour le logement est de 250 euros par mois mais ici il n’existe pas les APL ! Les seules aides sont les bourses Erasmus et celle de la région. »

Quel était ton budget pour l’alimentation ?

« Environ 20 euros tous les 10 jours. »

As-tu rencontré des difficultés pour tisser des liens sur place ?

« Non parce que tous les étudiants sont dans le même cas dès le départ ! Donc tous un peu perdus ! Du coup les liens se tissent facilement ! »

Qu’as-tu pensé de ta ville d’accueil ?

« C’est une ville à taille humaine de même envergure que Tours, c’est plutôt agréable. »

Peux-tu décrire une journée type de ton séjour ?

« Lever vers 9h au plus tôt pour des cours qui commencent à 10 ou 12h. Retour pour manger à 14h et retour à l’université vers 19h pour d’autres cours jusqu’à 21h. »

Comment définirais-tu les gens de ta ville d’accueil ?

« Les gens ne sont pas spécialement accueillants mais l’adaptation est plutôt facile. »

Quelles expressions ou mots de la langue as-tu particulièrement retenu ? 

« Una cerveza, Ron con cola, Vamos ! »

Quelles ont été tes difficultés ?

« Contrairement à tout ce que l’on pense, les cours ne sont pas faciles ! Les professeurs ne sont pas particulièrement plus cléments avec les Erasmus. C’est le même traitement de faveur ! Il y a des présentations à rendre quasiment chaque semaine. »

As-tu des conseils à donner pour les étudiants qui souhaitent partir ?

« Avant de sélectionner les cours une fois sur place, il vaut mieux aller dans plein de cours différents pour voir la difficulté de la langue et ensuite choisir en fonction des professeurs et des dispositions de notation. Des cours en anglais sont proposés au 2ème semestre cela permettant la validation d’un mini diplôme européen. »

Que t’as apporté cette année ?

« La rencontre d’étudiants du monde entier, aussi bien américains qu’européens et asiatiques. »

Partagez !