Témoignage des Etats-Unis – Jérémy

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Jérémy j’ai 22ans, avant d’arriver en Licence Science de Gestion j’ai obtenu un BTS banque. J’effectue actuellement mon M1 Finance Contrôle Audit aux Etats-Unis.

Peux-tu présenter rapidement ton université d’accueil ? Qu’est-ce que tu y étudies ?

J’étudie à Wayne State University, la fac se situe en plein cœur de Detroit avec un grand campus comme on peut souvent le voir aux Etats-Unis.

J’ai choisi des cours liés à mon master en France donc comptabilité, finance, droit, statistiques… Mais il y a de nombreux choix de cours selon le domaine.

Pourquoi avoir choisi d’étudier dans ce pays ? Dans cette université ? (+ avantages et inconvénients)

Je voulais partir à l’étranger pour un an donc, quand l’opportunité s’est présentée de pouvoir partir en Amérique du Nord j’ai rempli le dossier. Je voulais absolument faire cette année à l’étranger j’ai donc essayait de mettre toutes les chances de mon côté. Et si on a l’opportunité de pouvoir étudier pendant un an dans une université américaine on ne peut pas passer à côté. L’unique inconvénient avec l’Amérique du Nord est que je savais que je partais pour 9mois sans retour en France.

En ce qui concernent l’université, la fac de Tours nous propose de choisir parmi environ 20 universités, j’en avais choisi 6 pour mon dossier Détroit étant en deuxième choix. J’ai pris de nombreux critères en compte pour faire mon choix, les cours proposés, la taille et la réputation de l’université, les villes proches mais aussi étant fan de sports américains, les équipes étant à proximité.

Avais-tu des craintes ou des idées reçues concernant les études à l’étranger ?

Malgré le fait que je voulais absolument partir, il y a toujours des craintes, on arrive dans une nouvelle ville, un nouveau pays, une nouvelle culture où les personnes parlent une autre langue sans connaître personne donc il y a forcément beaucoup d’appréhension. Mais ces craintes se sont arrêtées à partir du moment où je suis arrivé.

Quel était ton niveau de langue avant de partir ? Et maintenant ?

Je n’avais vraiment pas un bon niveau d’anglais avant de partir, on m’a même dit de travailler mon anglais lors de l’entretien de recrutement. Au début il était parfois difficile de comprendre mes cours ou mes colocataires ayant l’anglais pour langue maternelle, je parlais donc plus avec des étudiants venant d’autres pays.  Mais à force d’écouter et de se forcer à parler cela vient très vite. J’arrive maintenant à très bien comprendre les cours et à comprendre les américains même si certains accents restent parfois difficiles à comprendre. Je commets encore quelques erreurs lorsque je parle ou manque parfois de vocabulaire mais j’arrive bien à me faire comprendre et à tenir une conversation peu importe le sujet.

Comment s’est déroulée l’intégration à l’université ?

L’intégration s’est très bien déroulée, il y a vraiment beaucoup de personnes prêtes à nous aider si on a besoin. En ce qui concernent les cours j’avais un peu de mal à comprendre au début et j’ai dû m’habituer à la méthode de travail américaine. Ici on doit apprendre son cours avant de venir en classe, le professeur vient uniquement pour nous apporter un plus.

As-tu rencontré des difficultés pour tisser des liens sur place ?

Je ne n’ai pas vraiment eu de difficulté c’était pourtant une de mes principales craintes j’ai au départ rencontré d’autres français ce qui nous a permis de prendre nos marques sur le campus. Puis nous avons par la suite rencontré des brésiliens et coréens, nous avons passé tout le semestre avec eux et effectuer quelques voyages. J’ai plus tissé des liens avec des personnes venant d’autres pays qu’avec des américains, car les américains sont dans leurs routines alors que les autres étudiants étrangers ont la même vision des choses que moi. J’ai beaucoup aimé rester avec des personnes venant de pays différents, cela permet de découvrir les différentes cultures, les différentes habitudes de chacun. On vit tous la même expérience et on partage beaucoup de choses, ils deviennent en quelque sorte une seconde famille.

Qu’as-tu pensé de ta ville d’accueil ? Comment définirais-tu les gens de ta ville d’accueil ?

Lorsque j’ai su que je partais à Detroit j’ai commencé à me renseigner un peu plus sur la ville j’ai vu beaucoup d’article disant qu’il s’agissait d’une des villes les plus dangereuses des Etats-Unis voir du monde. Une fois sur place il n’en est rien je ne me suis jamais senti en danger dans cette ville, les habitants sont vraiment très accueillant et n’hésitent pas à te venir en aide sans même leur demander. La ville est un peu vide dû à la crise de 2007 mais elle commence vraiment à retrouver des couleurs et beaucoup de changement sont prévu ce qui va vraiment rendre la ville attractive l’année prochaine. Le seul principal inconvénient est l’hiver.

Sur place, où es-tu logée ?

Je suis logé sur le campus, dans une chambre seul mais je partage l’appartement (sans cuisine) avec 3 américains. Il y a beaucoup de différentes options de logement. Chambre seule ou non, appartement avec ou sans cuisine meublé ou non… Il est également possible de trouver un logement en dehors du campus ce qui revient moins cher mais c’est assez compliqué de le faire à distance.

Quel est ton budget pour l’hébergement ? As-tu bénéficié d’aides financières ?

Le logement sur le campus coûte cher je paye $3 400 (3 250€) par semestre.

N’étant pas boursier je bénéficie uniquement de l’aide Mobi-Centre qui s’élève à 2100€, 70% sont versés au début du séjour et les 30% restant sont versés à la fin lorsque l’université d’accueil confirme la participation aux cours.

Quel est ton budget pour l’alimentation ?

Il y a une nouvelle fois de nombreuses options dans mon université, pour ma part je paye un forfait $800 par semestre pour manger 5 fois par semaine dans le restaurant universitaire plus $150 me sont donnés pour manger dans les fastfoods sur le campus. Mon budget alimentation doit donc être d’environ $1500 par semestre.

Peux-tu nous décrire une « journée type ? »

Il n’y a pas de journées type, le système universitaire américain nous laisse choisir nos cours, nous pouvons donc créer notre propre emploi du temps. Il y a donc des jours sans cours et des jours avec beaucoup de cours c’est à chacun de s’organiser comme il le préfère.

Quelles ont été tes difficultés ?

Mes principales difficultés ont été la communication avec les américains dû à mon niveau de langue au début. Et le changement de méthode de travail.

Enfin, pour tous ceux qui hésitent à partir un an, que peux-tu leur dire ?

C’est un peu cliché de dire ça mais c’est une expérience incroyable qu’on ne peut vivre qu’une fois dans sa vie. L’université nous donne l’opportunité de partir en nous finançant en partie cette année. Vous pouvez donc partir à l’étranger sans que cela vous coûte plus cher qu’en France. Vous allez découvrir pas uniquement un nouveau pays mais beaucoup de différentes cultures, de personnes venant de partout dans le monde. Il n’y a que les échanges internationaux qui pourront vous offrir cette expérience.

Je voulais déjà partir depuis longtemps mais je ne pensais pas que cela serait une expérience aussi enrichissante, vous aller complétement changer de vie pendant un an et revenir totalement différent.

C’est sûr que vous allez sortir de votre routine et avoir parfois beaucoup de stress mais l’expérience en vaut vraiment le coup.

En plus de tout ce que cela vous apporte personnellement vous aller également revenir parlant couramment une nouvelle langue.

As-tu des conseils à donner pour les étudiants qui souhaitent partir ?

Je dirais qu’il faut vraiment que vous fassiez tout votre possible pour partir, les dossiers et les procédures prennent beaucoup de temps à remplir mais ce n’est pas du temps perdu ça en vaut vraiment le coup.

N’hésitez pas à contacter des personnes qui sont partis avant vous dans le pays ou la ville où vous souhaitez aller pour avoir plus d’informations. Je pense qu’ils seront ravis de vous répondre et vous donner des informations car on est tous passé par là, on sait que ça peut parfois être stressant d’aller vers l’inconnu.

Que t’as apporté ce semestre ?

Je pense qu’il est difficile d’exprimé tout ce que cela m’a apporté, hormis le fait de parler couramment anglais. Ce semestre m’a permis de rencontrer des personnes provenant de partout dans le monde, de découvrir de nombreuses cultures et de tisser des liens très fort avec des personnes que je n’aurais pas pu rencontrer autrement. C’est vraiment une expérience extraordinaire qui nous sort de notre quotidien et nous fait découvrir un nouveau monde. C’est en quelque sorte une nouvelle vie dans une année.

Partagez !