Episode #5 – La Norvège avec Damien

Les expat’ de l’IAE de Tours: Épisode #5

 

Il y a quelques semaines, vous avez découvert les impressions de Laure sur son année à Halden. Nous y retournons aujourd’hui, cette fois pour découvrir l’expérience de Damien Pelhate. Il est lui aussi parti un an en Norvège pour y effectuer son Master 1.

Damien a su où il était possible de partir grâce aux mails envoyés par le secrétariat et les relations internationales, ainsi qu’à la réunion Erasmus organisée par Objectif IAE. Son premier choix s’est porté sur Halden. Après avoir été sélectionné, le voilà parti pour la Norvège, pour un an, ce qui était « la durée idéale » selon lui.

Pour ce qui est des démarches administratives avant le départ, mais aussi sur place, Damien nous raconte : « Les démarches sont grandement facilitées par le bureau des relations internationales, même s’il faut parfois s’armer de patience. L’échange d’informations entre les universités est parfois laborieux. »

Nous lui avons ensuite demandé d’en savoir plus sur l’intégration et le choix des cours. Il nous a expliqué que l’intégration a été très aisée à Halden, celle-ci étant bien organisée. Pour le choix des cours, cela s’est fait sur le site de l’université norvégienne.
Damien nous a ensuite confié que l’adaptation linguistique s’est faite rapidement et que les premières semaines étaient agréables, dans une atmosphère très stimulante.

Notre étudiant, de façon totalement honnête, nous donne trois grands avantages et inconvénients:

« Langue, rencontre et voyage » et « Argent, proches, lassitude ».

Le plus dur pour lui ? C’était « la langue, surtout dans la vie de tous les jours » mais cette expérience lui a apporté « un recul sur sa propre culture, un apport linguistique, des souvenirs et des rencontres ».

Son meilleur souvenir ? « Les expériences en voyages »… et le pire: « L’ennui hivernal ».

S’il devait changer quelque chose à son voyage, Damien emmènerait des affaires plus adaptées (à l’hiver scandinave) et organiserait mieux son temps. Dans tous les cas, il renouvellerai l’expérience si c’était à refaire.

Pour les étudiants qui souhaitent partir, Damien conseille d’intégrer au mieux cette année dans son projet personnel et de prendre le temps de planifier le retour en France (étude, entreprise) avant ou pendant la période d’échange.

Et les 3 mots de la fin ? « enrichissement, dépaysement, autonomie»

Un grand merci aux étudiants en mobilité d’avoir joué le jeu pour ces portraits, les expat’ de l’IAE de Tours et l’équipe Objectif IAE vous encourage à tenter l’expérience ! A bientôt ✈

Merci à Damien pour sa contribution 🙂

Le Pôle International Objectif IAE 🌎

Partagez !