Episode #4 – La Norvège avec Laure

Les expat’ de l’IAE de Tours: Épisode #4

 

« Louez la bière quand vous l’aurez bue » explique un proverbe Norvégien… Nous ne sommes pas certains d’avoir compris le sens de cette phrase mais il y avait le mot « bière » dedans et ça, nous on aime bien (et je suis sûr que vous aussi !).
À ce propos, Halden c’est la ville dans laquelle est partie Laure Thébert pour faire son M1 MSHO. Nous l’avons donc interrogée parce que la Norvège, même si ça caille, ça a l’air cool !

Laure a su qu’il était possible de partir en se renseignant sur le site de l’IAE. Elle voulait partir dans un pays anglophone pour perfectionner son anglais et les pays scandinaves l’attiraient beaucoup (« qualité de vie, paysage, réputation du système scolaire »).
Selon Laure, partir 1 an est vraiment parfait puisque cela permet de se perfectionner en langues tout en profitant du pays pour voyager!

Elle a trouvé les démarche relativement simples: « le bureau international de l’université de Tours a mis en place une plateforme en ligne qui permet de regrouper tous les documents administratifs ». En arrivant en Norvège, elle a juste dû aller s’enregistrer à la Police.

Nous lui avons ensuite demandé comment s’était passée son intégration, et voici ce qu’elle nous a répondu:
« L’intégration s’est très bien passée. Beaucoup d’attention est portée aux étudiants internationaux. Nous avons eu une semaine d’intégration marquée par la visite de la ville et de sa forteresse, la visite de l’université, un après-midi dans un parc d’attraction en Suède (Liseberg), un barcrawl et enIn une soirée organisée dans une boîte de Fredrikstad (ville où est située l’autre partie du campus de l’université) et avec deux groupes de musique connus en Norvège.

Des étudiants norvégiens, les buddies, s’occupent des internationaux et organisent régulièrement des sorties : bowling, patinoire, week-end à Bergen (transport et logement payés par le bureau international), journée au ski…»

Laure a choisi ses cours à la carte, en fonction de ce qui lui plaisait le plus (ex: communication internationale). Chaque cours correspond à 10 ECTS… du coup, elle n’avait que 3 cours de 3h par semaine…assez light ! Elle s’est vite habituée à suivre tous ses cours en anglais.

Les premières semaines de Laure sur place se sont très bien passées (« je n’ai pas vu le temps passer pendant 2 mois »). C’était très dépaysant et enrichissant. Ils étaient 60 étudiants internationaux et ont beaucoup visité… et aussi fait « beaucoup beaucoup beaucoup » de soirées organisées par le campus.

Alors Laure, 3 grands avantages et inconvénients ? « Vacances toute l’année, voyages, rencontres ». Et… elle n’a pas su nous trouver des inconvénients, si ce n’est le coût de la vie en Norvège…!

Et pour vous motiver à partir, voilà ce qu’elle vous dirait: « Il ne faut pas hésiter, c’est une expérience incroyable. On en apprend plein sur soi et sur la culture du pays. C’est une fois dans une vie et il ne faut pas manquer cette chance »

Le(s trois) mot(s) de la fin de Laure : « très cher, rencontres, voyages »

  Merci à Laure pour sa contribution 🙂

Le Pôle International Objectif IAE 🌎

Partagez !